2013,  All Time 2Cdrama,  Drama de A à Z,  Drama par Années,  T

That Winter, the Wind blows ‎그 겨울, 바람이 분다 (Geu gyeoul, barami bunda)

Pays : Corée du Sud 🇰🇷

Titre original :  ‎그 겨울, 바람이 분다

Genre : Mélodrame, Romantique, Romance, Action

Épisodes : 16

Diffusion : du 13/02/2013 au 03/04/2013

Chaîne  SBS

Acteurs Principaux :

Zo In-Seong 조인성 (rôle de Oh Soo)

Song Hye-Kyo 송혜교 (rôle de Oh Young)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis

Oh Young, riche et unique héritière de l’entreprise familiale, séparée de sa mère et de son frère après le divorce de ses parents lorsqu’elle n’a que 6 ans, devient aveugle suite à une grave maladie.
Elle ne fait confiance à personne et se met en quête de retrouver son frère.

Oh Soo, abandonné à la naissance, est un escroc professionnel habitué des salles de jeux, et un séducteur invétéré habitué des bagarres. Il est un très proche ami du frère d’Oh Young avec qui il partage le même nom et un appartement. Ce nœud du destin et des circonstances d’exception emmène Oh Soo à la rencontre d’Oh Young. Il se fait passer pour son frère afin de lui extorquer quelques millions, voyant dans le handicap d’Oh Young une formidable opportunité.

Comment évoluera cette fausse relation entre frère et sœur ? Oh Young et son entourage découvriront-ils la vérité ? Oh Soo et Oh Young réussiront-ils à survivre ?

That Winter, the Wind Blows

 

 

 

 

 

Mon Avis
8.5/10

8,5/10

That Winter, the Wind blows est un mélodrame très addictif qui argumente autour du désir de vie, du désir de mort, et de la souffrance quand on ne peut que survivre. Donc un des meilleurs drama de l’année 2013 qui fait réfléchir et que je recommande 💯.

Au début, je me suis dit quel cliché, encore une rencontre entre “la jeune femme aveugle et le bel escroc” mais on est dès le début attiré par l’appeal du personnage Oh Soo (Zo In-Seong) qui est à la fois agaçant (avec sa ride du lion toujours froncée) et attachant (on voit dès le premier épisode l’amour et la loyauté qui émane de ce voyou). Le personnage de Oh Young (Song Hye-Kyo) est lui aussi très attachant non pas parce qu’elle est aveugle mais parce qu’elle est très humaine se positionnant à la fois dans le rôle de la victime à plaindre et pouvant faire preuve aussi d’égoïsme, de cruauté et de force dans ses paroles et ses actes. Je me dois aussi de signaler la beauté innocente de l’actrice Song Hye-Kyo qui ne fait qu’ajouter à l’attachement.

 

La façon dont la relation entre ces deux personnages a été construite est assez déroutante et ambigüe : Oh Young, du fait de sa cécité, touche continuellement le corps de son frère qui ne l’est pas. Ces images très sensuelles et cette relation mêlant à la fois amour fraternel et amour entre un homme et une femme dans une sorte de relation incestuelle  m’a mise, je l’avoue, souvent mal à l’aise en regardant ce drama (beaucoup moins quand même qu’en regardant le film coréen Oldboy” sorti 10 ans plus tôt) car l’alchimie entre les deux acteurs est indéniable! Oh Soo et Oh Young ne trouve de joie que dans la relation qui les unit et leur désir avoué ou inavoué de vivre malgré tout ce qui s’y oppose, d’ailleurs voici ma réplique préférée de Oh Soo qui revient plusieurs fois :

“Il n’y a pas besoin d’y avoir de raisons pour vivre”

“Est-ce que les gens ont besoin d’une raison pour vivre ?”

Les personnages supports de Park Jin-Sung (Kim-Beom ou Kim Bum) et Moon Hee-Sun (Eun-Ji) sont aussi formidable dans la conduite dramatique du scénario : ils allègent la lourdeur et la gravité du sujet car ce sont comme Oh Soo, et tous les personnages qui tournent autour de lui d’ailleurs, des personnages entiers et fidèles. L’acteur Kim Tae-Woo jouant le rôle de Jo Moo-Cheol est aussi merveilleux dans ce personnage à la fois froid, cruel, distant et finalement protecteur.

Enfin, la réalisation impeccable de Kim Kyu-tae avec des scènes mémorables, des paysages d’une beauté saisissante, et de belles mise en espace des scènes “d’amour” du couple Oh Soo/Oh young (et il y en a!) m’a beaucoup touchée d’un point de vue esthétique.

J’ai mis 8,5 pour plusieurs raisons: le personnage d’Oh Soo est perpétuellement au téléphone 🤔, les derniers épisodes finissent par être un peu longuet à force de voir des personnages torturés se confronter sur leurs complots respectifs, les flashbacks deviennent redondants (à un moment, c’est bon, on a compris combien le sentiment d’amour c’est bien!), et la Fin! Que dire de la fin de ce drama sorti en 2013 et remake du film japonais “Ai Nante Irane Yo, Natsu”  dont le film “Love me not” est la version coréenne, eh bien qu’en 2019, je n’ai toujours pas compris si elle était réelle ou pas : c’est une fin qui te laisse sur ta faim quoi, tu ne sais pas!

Si vous avez compris la fin 😜, n’hésitez pas à commenter et partager vos impressions avec moi, c’est juste en dessous ⬇️ autour d’un Gamja Jjigae 감자찌개 (soupe de pomme de terre) 🍲 .
 

Love xoxo😘 Ceecee! 라브 xoxo…😘 씨씨!

Et pour plus de fiches sur les drama vus par Ceecee et Chloé, c’est par ➤ Ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *